J’ai lu📚… « American Rust »de Philipp MEYER

ALERTE COUP DE CŒUR !❤️❤️❤️

J’ai passé un sublime moment de lecture avec American Rust, cette réédition du roman de Philipp MEYER traduit par Sarah Gurcel chez Albin Michel – Terres d’Amérique. Une lecture qui vous suit alors que la dernière page est tournée.

Tout d’abord, je souhaite attirer votre attention sur la couverture magnifique de laquelle émane toute l’essence du pur roman noir américain. Elle annonce déjà l’atmosphère du roman.

Ensuite, parlons un peu de l’histoire. C’est assez simple aux premiers abords. L’intrigue prend place dans une petite ville de Pennsylvanie qui fut un haut lieu de la sidérurgie mais complétement écroulée économiquement maintenant. Isaac et Poe sont 2 amis d’enfance de 20 ans dont les vies sont déjà bien riches en coups durs. A la suite d’un événement dramatique, leurs vies vont basculer.

Je n’en dis pas trop hein…

Les personnages sont époustouflants : il s’agit bien là des laissés pour compte de la déchéance de la Rust Belt. Modeste voire pauvre. Vivant de l’aide alimentaire et du braconnage. Certains sont partis et d’autres restent attachés sentimentalement à cette ville et entrent dans un mode de survie.

Chaque personnage est touchant à sa façon. Il n’y a rien de tout noir ou tout blanc. Et l’alternance des points de vue des personnages immerge complément le lecteur.

C’est une formidable histoire d’amitié, de liens familiaux et d’amour. Une ode à la rédemption. Des passages très violents ancrent le lecteur dans la réalité des faits et la folie y est dépeinte d’une façon très émouvante.

Une lecture que l’on vit pleinement. Les amateurs du genre seront ravis et pour les autres : plongez-vous dans cette atmosphère particulière.

Merci à Albin Michel – Terres d’Amérique pour cette formidable découverte et j’ajoute « Le fils » de Philipp MEYER à ma wish-list.

Ma note : ☕️☕️☕️☕️☕️❤️❤️❤️❤️

J’ai lu📚… « Les sœurs de Montmorts » de Jérôme LOUBRY

Oui, l’intrigue est sympa.
Oui, les personnages sont attachants.
Oui, l’écriture est fluide et on ne se perd pas en chemin.
Oui, on tourne les pages de façon frénétique pour arriver au dénouement.
Oui, l’auteur nous mène en bateau jusqu’à la dernière page.
Et…on arrive à la dernière page et je me suis dit « Tout ça pour ça ? »

Le dénouement m’a énormément déçu pourtant je vous assure que tout y était et tout au long du livre.

J’ai lu « Les refuges » du même auteur et j’ai nettement plus aimé cette histoire.

J’en lirai d’autres car c’est Loubry !

Ma note : ☕️☕️😶

J’ai lu📚… « Le pouvoir du chien » de Thomas SAVAGE

Bienvenue dans le Montana en 1924.

Quel roman ! Une de mes meilleures lectures de cette année !

Vous aimerez Le pouvoir du chien si :

  • vous aimez les westerns purs avec des cowboys virils n’ayant pas peur du labeur.
  • vous aimez les récits prenant place dans des paysages à couper le souffle.
  • vous aimez les histoires de famille et la complexité de leur liens.
  • vous aimez les personnages subtils pour lesquels vous ne parvenez pas à avoir une opinion tranchée.
  • vous aimez les ambiances tendues des thrillers psychologiques.
  • vous aimez les histoires d’acception de soi malgré l’enclume pesante des bonnes mœurs de la société.
  • vous aimez les BONS ROMANS.

Je n’ai qu’un mot : ESSAYEZ !

Une adaptation Netflix est prévue en fin d’année.

Ma note : ☕️☕️☕️☕️🐕

J’ai lu📚… « Apprendre à se noyer » de Jeremy Robert JOHNSON

Bienvenue quelque part dans la jungle en Amérique du Sud.

Il est difficile de parler d’un roman qui vous a profondément ému.
Le pitch de ce très court roman est très simple : un père emmène son fils à la pêche pour l’initier et un drame se produit.

Le roman est très court mais les émotions qu’il projette sur le lecteur restent ancrées longtemps.
J’ai été submergée par la violence de ce récit. L’auteur parvient à nous faire toucher du doigt l’horreur extrême et c’est effrayant au point que j’ai dû m’arrêter quelques instants pour souffler.
A cette horreur s’ajoute la folie incontrôlable qui s’immisce en vous.

Mais malgré toute cette violence, on ressent l’amour omniprésent de la première à la dernière ligne et c’est bien cette sensation qui fait plonger dans la folie.

Bref, vous ne ressortirez pas indemne de cette lecture où se mêlent amour, violence, folie, magie. Un vrai conte moderne.

Je remercie le #PicaboRiverBookClub et les Éditions du Cherche-Midi pour cette lecture que j’ai énormément appréciée.

Ma note : ☕️☕️☕️☕️❤️

J’ai lu📚… « Kerozene » d’Adeline DIEUDONNÉ

L’effet soufflé vous connaissez ? non ? Et bien lisez Kerozene ! Au début, tous les ingrédients sont là : une station service de nuit, un cadavre quelque part et une ribambelle de personnages tous différents. L’auteur nous présente tous les personnages et on attend ce superbe final où l’on découvrira ce qui les lie et on sera surpris d’être tombé aussi facilement dans le panneau. MAIS…. rien. Beaucoup de personnages sont simplement évoqués sans creuser alors que peut-être cela en aurait voulu la peine. Et parfois le côté « burlesque » et absurde d’autres personnages devenait carrément lourd. Bref, je n’ai pas été emballée par cette lecture ou alors je suis passée complètement à côté et j’ai manqué de sensibilité…

Ma note : ☕️☕️

J’ai lu📚… « Lorsque le dernier arbre » de Michael CHRISTIE

Pourquoi devriez-vous lire « Lorsque le dernier arbre » de Michael CHRISTIE traduit par Sarah GURCEL ?

🌳 Parce que c’est une grande fresque familiale qui relate l’histoire de la famille Greenwood sur 4 générations. Cette famille dont le le destin est intimement lié à celui des arbres.

🌳 Parce que dans ce roman, le lecteur voyage dans le temps à travers 5 époques. Ainsi, il visite le passé, le présent et également le futur. Dans un sens puis dans l’autre comme si l’on sautait sur les anneaux d’un arbre.

🌳 Parce que ce roman met en place un monde dans lequel les arbres se meurent à un tel point qu’ils deviennent objets de pèlerinages.

🌳 Parce que c’est une œuvre d’anticipation qui nous permet de prendre conscience de la fragilité du monde que nous laissons aux générations suivantes.

🌳 Parce que c’est une formidable ode à la nature et un écrit essentiel à l’environnement.

🌳 Parce que ce sont les histoires de femmes et d’hommes avec leur courage, leurs peurs, leurs regrets et leurs sentiments.

🌳 Parce que lorsque l’on a terminé ce roman, on est ému et on se sent tout petit devant l’immensité de la nature.

Merci aux Éditions Albin Michel – Terres d’Amerique pour leur confiance.

Ma note : ☕️☕️☕️☕️🌳

J’ai lu📚… « Les heures furieuses » de Casey CEP

Ça faisait longtemps que je n’avais pas rédiger de retour sur une de mes lectures. Cette fin d’année était très prenante !

Voici un retour sur ma lecture du roman de Casey CEP pour lequel j’étais très enthousiaste ! MAIS …

Un petit topo rapide : Alabama fin des années 70 : une série de meurtres prend place autour du révérend Maxwell. Bénéficiaire d’assurances-vie sur les personnes décédées, il devient le principal suspect. Mais il ne sera jamais condamné et réussira à échapper à la justice grâce à l’aide de son excellent avocat Tom Radley. Jusqu’au jour où le révérend est assassiné durant les funérailles d’une de ses victimes.

À la suite de ces divers faits, Harper Lee s’intéresse à cette histoire et souhaite en écrire un roman de True Crime comme l’avait fait Truman Capote. Ce dernier avait d’ailleurs bénéficié de l’aide précieuse d’Harper Lee pour écrire son roman.

Voilà. Tout est posé ! Ce roman est découpé en 3 parties : le révérend, l’avocat et l’écrivain. J’ai appris énormément d’informations sur l’Histoire des États-Unis, sur le système judiciaire américain, sur la politique américaine, le vaudou et les légendes… Ce roman est une mine d’information et le travail de recherche de l’auteur est impressionnant.

MAIS, je suis horriblement frustrée par cette lecture. Les 2 premières parties étaient géniales et la dernière était plus que lassante. Je m’attendais à un roman de True Crime et je me retrouve à lire la biographie de Harper Lee.

Attention SPOILER : Harper Lee n’écrira jamais ce roman: dépression, angoisse de la page blanche. Je pensais que l’auteur du roman développerait un peu plus l’histoire du révérend ou de l’avocat que j’aurais préféré lire.

Si vous avez aimé parlons en !

Ma note : ☕️☕️

J’ai lu📚… « Le fleuve des rois » de Taylor BROWN

Un grand merci au #PicaboRiverBookClub et aux Editions Albin Michel qui m’ont permis de découvrir ce superbe roman. Voilà le ton est donné. Je l’ai lu il y a quelques semaines et souvent mon esprit se remémore certains passages. C’est la caractéristique d’une lecture marquante qui vous suit même après la dernière page.

Deux frères souhaitent répandre les cendres de leur père dans l’océan et pour accomplir cette tâche ils naviguent en kayak dans les méandres de l’Altamaha River, un fleuve de Géorgie. En parcourant ce fleuve, ils parcourent l’histoire de leur père dont le mystère fait écho aux mystères du fleuve lui-même. Parallèlement, un autre récit prend place quelques siècles auparavant lors de l’arrivée des premiers colons français Huguenots sur les terres indiennes du Nouveau Monde au travers du cartographe Jacques le Moyne de Morgues et de ses illustrations.

Passionnés d’aventures, vous serez comblés. C’est une épopée épique sublime que nous offre l’auteur.

Passionnés de nature, vous serez comblés. Les descriptions de l’auteur révèlent la beauté de cette région des Etats-Unis.

Passionnés d’Histoire, vous serez comblés. Ce roman est très riche historiquement, j’ai énormément appris sur cette période.

Ce roman souvent violent est une ode à la fraternité et à la nature. N’hésitez pas à monter à bord, sensations garanties.

Ma note : ☕️☕️☕️☕️

J’ai lu📚… « La lune du chasseur » de Philip CAPUTO

Tout d’abord un grand merci au #PicaboRiverBookClub et aux Editions du Cherche Midi pour m’avoir permis de découvrir ce roman et de sortir un peu de ma zone de confort.
L’intrigue se déroule dans un cadre où la nature a toujours ses droits dans le Michigan près du La Supérieur. La chasse y est largement pratiquée. Et Will Treadwell, principalement gestionnaire d’un bar dans lequel se retrouvent les habitants du coin et les « touristes » chasseurs, s’improvise également guide à leur égard dans cette espace vierge de toute urbanisation.
Le roman se déroule au mois d’Octobre, au moment où la lune produit une lueur particulière et propice à la chasse et c’est ainsi que le lecteur va découvrir 7 histoires écrites comme des nouvelles comportant des événements et des rencontres croisés.

La chasse n’étant qu’un prétexte, ces personnages vont affronter leurs angoisses, leur passé et se remettre en question. Beaucoup de poésie et une écriture envoutante comme une balade dans une forêt silencieuse tout en restant à l’affût.

Ce fut un bon moment de lecture.

Ma note : ☕️☕️☕️

J’ai lu📚… «Le chant de la rivière » de Hannah RICHELL

Encore un espresso ☕️ : un petit retour de lecture serré et vite bu (vite lu).

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu ce genre de roman dont j’étais addict durant une longue période.

Un petit topo :

C’est l’histoire d’une famille anglaise : 3 sœurs et leurs parents. Le père est un dramaturge en mal d’inspiration et la mère est l’autrice d’une saga à succès.
C’est aussi l’histoire de secrets profondément cachés et destructeurs.
C’est l’histoire d’une lutte entre la puissance l’amour familial et la force de l’ego.
C’est l’histoire de drames nés de non-dits.
C’est l’histoire d’une rivière au fond d’un jardin.

Un thriller très intéressant. Un roman plein d’émotions. Un bon moment.

Ma note : ☕️☕️☕️

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer